Habitat fluvial Patrimoine fluvial Transport fluvial Péniches à vendre

Le réseau de transport fluvial

helice de peniche

 Accueil

 Histoire de la navigation fluviale

 Ouvrages d'art

 Librairie fluviale

transport fluvial de ble


Un seul convoi fluvial de 10000t 
long de 150m équivaut
200 wagons de chemin de fer de 50 tonnes
et 333 camions
de 30 tonnes
(longueur sur route: +de 24 Km)


Réseau fluvial français

1604-1642 : Canal de Briare
1668-1681: Canal des Deux-Mers : Canal du midi et Garonnne (il relie l’Atlantique à la Méditerranée)
1784-1790 : Canal du Centre reliant Loire et Saône.
En 1789, il y avait 1000 km de canaux en exploitation.

Au 19è siècle, la France a construit 3600Km de canaux, le réseau navigable (rivières et canaux) était de 12778 Kilomètres,
après de nombreuses désaffectations, il mesure aujourd'hui 8300 kilomètres.

A partir de 1920, le réseau ayant souffert des dégâts de la guerre 14-18 a été moins bien entretenu et le développement du transport de marchandises par chemin de fer devient le théâtre d'un enjeu de concurrence avec le transport fluvial qui entame doucement un déclin programmé.

Plusieurs projets d’amélioration du réseau comme la création de canaux à grand gabarit vers le Nord de l’Europe permettant de relier la Méditerranée à la mer du Nord et au Rhin voient le jour et redonnent de l’espoir à la batellerie, mais ils sont abandonnés les uns après les autres.

transport fluvial_bobine




En 1990, la création de Voies navigables de France (VNF) établissement public à caractère industriel et commercial remplace l’Office national de la navigation dans la gestion des rivières, canaux et domaine public fluvial.

Certains y voient une volonté de dynamiser le réseau fluvial français pour le mettre au niveau de ses voisins du Nord,
mais le réseau a continué à se dégrader par manque d’entretien et par la disparition progressive des péniches "Freycinet" qui traçaient le chenal.
Un projet de liaison grand gabarit Rhône-Rhin a avorté en 2000.

transport fluvial charbon

Aujourd'hui, une énième liaison à grand gabarit (4400tonnes) entre Paris et le nord de l'Europe était prévue pour 2013 ou 2015.., le Canal Seine-Nord Europe, il devrait permettre un transport fluvial important entre Rotterdam, Anvers et Paris. Les travaux devaient débuter en 2010... Mais ils ont pris quelques retard, en 2011 on devait commencer les travaux préliminaires.. Lancement des travaux prévu fin 2012-début 2013 .. en 2017 peut-être... à suivre, ce serait bien la première fois.. à moins que le parti soi disant ecolo ne fasse partie du gouvernement à ce moment.. va savoir pourquoi mais en France, les ecolos n'aiment pas l'eau, ils préfèrent l'autoroute..

Il n'y a pas grand monde qui en veut, ni les associations de mariniers qui craignent, avec une courte vision de l'avenir, la concurrence des hollandais et des pays de l'Est, ni la sncf, ni même les écologistes.. pourtant le projet initié est très respectueux de la nature et de l'environnement et n'oublions pas que le transport fluvial rejette cinq fois moins de CO2 que le routier.

Peut être certains qui se disent écologiques préfèrent ils la construction de nouvelles autoroutes et apprécient ils les dizaines de milliers de camions qui s'y agglutinent...

Bien sur, on peut refuser le transport industriel et se replier sur la consommation de biens produit à proximité, est ce encore possible et cette façon de vivre n'était elle pas la source de conflits internationaux dans le passé? Cela s'appelle le protectionnisme, non?

S'il est vrai que la canalisation du Rhône, de Lyon à la Mediterranée, fut une catastrophe écologique contre laquelle peu de voix se sont fait entendre, les plans de construction du canal Rhin-Rhône, tels qu'ils ont été publiés, paraissaient très respectueux de l'environnement.


péniche et barge  de transport fluvial en chargement


Le réseau "Freycinet"


Le réseau navigable français atteint 1200 km en 1900, entre 1926 et 1957, près de 5000 km de la voie d'eau ont disparu, que reste t'il aujourd'hui? ...

Canaux en péril


L'écologie est elle religion ?


Par Pierre LECLERCQ canal lutzeburg

Résumé d'un article de M-P Simon,
directeur en 99 de la revue FLUVIAL





Pourquoi les plus fanatiques des Verts sont farouchement opposés au transport par eau ?
Quels arguments avaient-ils ?

Toujours la même rengaine avec les mots menace, catastrophe, destruction.

Si nous remplaçons le mot «pollution» par «souillure» dont le sens est voisin mais surtout vieillot et moral, et «nature» par «Dieu», en relisant leurs discours, l’on remarque l’idée que l’homme est coupable de vivre, et que cela finira mal.

Le discours dit "écolo" a souvent cherché à terroriser, en dénonçant l’indignité fondamentale de l’être humain et l’inévitable châtiment pour demain.

Un groupuscule écologique, qui se proposait certainement de rendre à l’homme la pureté supposée de ses origines, fit échouer le progrès certain du transport des ordures ménagères à la décharge de Montech, prés de Toulouse. Cette dernière était alimentée par des camions à raison de 25000 tonnes par mois, (à l’époque). Une belle circulation déplaisante !!

Les services de navigation négocièrent, avec le directeur de la décharge, le transport de remplacement par péniche au port de Lalande à Toulouse.

Les Genevois évacuent de cette façon leurs déchets par le Rhône, avec une propreté, une sécurité et une discrétion remarquable depuis fort longtemps.

Lors du grand jour, avec un bateau très peu chargé,
(40 tonnes environ, juste pour faire un essai), une centaine de manifestants avaient mis une barge en travers du canal et le marinier fut empêché de déposer sa cargaison, au nom de l’écologie. Les bateaux allaient accroitre la décharge, pensaient-ils, alors qu’ils ne faisaient que se substituer aux camions.

Que dire des Verts de Franche-Comté ? Grands défenseurs des semi-remorques et des autoroutes, ennemis de la liaison Rhône-Rhin.
Si nous leur disons : vous serez contents, un seul convoi poussé remplacera 100 camions.
-- Bateau, mauvais.

Mais un canal, c’est un paysage, c’est mieux qu’une autoroute ?
-- Canal, mauvais.

Si nous leur disons : de plus, avec de l’eau, énergie renouvelable, on produira du courant électrique et nous pourrons diminuer le nucléaire, et là je sens que ça vous plait.
-- Barrage, mauvais.




Blog habitat fluvial Patrimoine fluvial Transport fluvial Péniches à vendre
Péniche solaire Règlement Histoire navigation fluviale Contact
Ouvrages d'art Adresses de VNF Plans de bateaux
Facebook Freycinet Magazine Piloter une péniche
Louer une péniche Emploi fluvial Assurer sa péniche Lexique


Partager sur Facebook